Forum Grece et petites annonces
Forum : Autour d’un Ouzo

Répondre au sujet | Messages privés | Retour au forum

Auteur Vos auteurs grecs préférés.
pallikari
Posté le :
02.01.2006 12:03
PM

Νίκαια / Αθήνα - ΕΛΛΑΣ
Hors ligne
En ce qui me concerne et parmi la multitude d'auteurs grecs il en est un qui retient mon attention tout particulièrement. Il s'agit de Vassilis Alexakis...De tous ses ouvrages, un me tient particulièrement à coeur, je l'ai lu et relu, c'est de "La langue maternelle" dont je parle. Quelqu'un l'a t-il déjà lu?
Il s'agit d'une enquête sur la lettre epsilon et du retour du héros au pays natal, au pays de sa mère qui vient de mourir. Entre fantaisie et mélancolie c'est un récit d'inspiration autobiographique, riche en scènes de la vie quotidienne grecque, et qui s'adresse à tout lecteur intéressé par la double culture...
Je le conseille fortement, sans oublier les autres écrits d'Alexakis...
Helléniquement...Pallikari.
polo
Posté le :
02.01.2006 15:18
PM

Metz - France
Hors ligne
moi c Homère lol je l ai lu etrelu aussi. C'est celui la mon auteur grec préféré et le seul que je connaisse aussi
sto kalo!!!( et bien sur : kali chronia kai pola chronia (c comme ca qu'on dit nn?)
pachie
Posté le :
02.01.2006 21:22
PM

paris - france
Hors ligne
Bonjour a tous ,

Bonne année , kali xronia !!!

Je n'ai pas encore lue Alexakis mais l'ouvrage dont tu parles avait retenue mon attention (je bosse en librairie ). "Je t'oublirai tous les jour" son dernier roman a l'air aussi pas mal du tout !

Je n'ai pas lue beaucoup d'auteurs grecs mais avait beaucoup aimé : "une jeune fille nue " de Nikos Athanassiadis .Magnifique roman basé sur une légende se deroulant sur l'ile de Mytilini , l'histoire d'une femme amoureuse de la mer et d'un
dauphin.......

"La verrerie" de Ménis Koumandarèas ,"Les petites filles et la mort " de Alexandre Papadiamantis m'avaient aussi beaucoup plu .J'ai cependant encore de nombreux auteurs grecs a découvrir et si tu avais Pallikari , des auteurs a me conseiller je serai ravie , il y a tellement de choses a lire qu'on a du mal a savoir par ou commencer !!!

Efraxisto poli .

Mélanie .

pallikari
Posté le :
02.01.2006 23:56
PM

Νίκαια / Αθήνα - ΕΛΛΑΣ
Hors ligne
Kalispera Mélanie. Voici quelques uns des auteurs grecs les plus connus dont la plupart des ouvrages ont une traduction française. J'ai une préférence plus marquée pour Elias Petropoulos qui fut un ami de Jacques Lacarrière et qui a écrit de très beaux livres, en particulier "Anthologie Rébétique" qui recense plus de 1500 rebetika (chants du milieu et des marginaux grecs), mais également, entr'autre, "Le manuel du bon voleur" qui est un réquisitoire contre l'institution judiciaire grecque.

Comme autres écrivains grecs, tu as Yannis Yphantis, Theo Rombos, Thomas Drikos, Aristidis Antonas, Costas Vergopoulos, etc...Travaillant en librairie je pense que tu pourras aisément accéder aux références nécessaires.

Sinon, pour un bon bouquin non écrit par un grec, tu as "Onassis et la Callas" de Nicholas Gage aux éditions Robert Laffont.




Christi@n
Posté le :
03.01.2006 08:41
PM

SKALADOS - GRECE
Hors ligne
Meilleurs voeux à tous..

Vassilis ALEXAKIS , il a une maison à Tinos , donc le lire c'est bien, mais le rencontrer c'est encore un plus.
C' est dans la vie un écrivain abordable et très sympathique.
En France, notre Association l' a invité à venir faire des conférences, il a accepté avec plaisir et est venu plusieurs fois. Il est très souvent à Paris.
Sa maison à Tinos est située dans une petite baie assez déserte, entourée d' un muret de pierres de pays, comme il y a de l' eau, même en été il y a de la verdure et quelques arbres, une piscine, et la mer à 100 m. Cette maison set en pierres traditionnelle, pas blanche " Cyclades " mais toujours en pierre brune du pays. Elle se fond dans le décor de pierres.
En dehors d' Alexakis et de Kazantzakis , si vous avez l' occasion de lire Aris FAKINOS : La Citadelle de la mémoire . Ce livre raconte la période de la guerre civile en Grèce, non pas l' aspect politique, mais la vie subée tous les jours par les gens en campagne.
Exemple concret : Dans les cimetières, les dates des décès des gens décédés ne sont alors plus marquées sur les tombes à cause des possibles identifications de l' opinion politique . La rumeur pourrait identifier le mort comme d' un camp ou de l' autre et ainsi la famille être importunée.
FAKINOS explique que la dictature a fait détruire tous les documents d' archives afin qu' à jamais les historiens puissent travailler sur l' Histoire du pays.
Imaginez un instant que des gens décident de limer sur les pierres toute l' écriture grecque sur toutes les ruines et objets....
Imaginez qu' aucune écriture , donc mémoire , ait été grattée sur tous les cartouches égyptiens, la perte de connaissances que nous aurions subie.

FAKINOS écrivait en grec , et était traduit par sa compagne, il allait en Crète en été, mais résidait à Montreuil sous bois , en banlieue parisienne. Lui aussi était fréquemment venu nous voir pour des conférences et dédicaces de ses livres. C' était un fumeur à l' excès et l' inévitable issue à eu lieu il y a 4 ou 5 ans environ.

L' an passé, à Tinos, pendant un mois, il y a eu aussi Jacques Lacarrière qui est venu. Il arpentait les ruelles journalièrement. Les grecs locaux le reconnaissaient comme un des leurs. Un ami = Pétros lui a dit " tu es plus grec que nous ! " . Sa disparition , je peux vous dire qu' elle les a affectés sur place .

Pétros c'est le vieux proprio d' un café - ouzo - mézzés proche du port qui a sur ses murs la photo de Catherine Deneuve à sa terrasse , grande fierté de sa part !

Lacarrière , on pourrait dire qu' il était presqu' un écrivain grec, tant il a fait pour ce pays qu' il adorait, et pas seulement pour son histoire .

Lui aussi allait chez Pétros, il faut croire que les mézzés y sont bons aussi !

La petite place de ce café, c'est un vrai cliché grec : une chapelle blanche avec Bougainvilliers, au sol des dalles entourées de blanc, quelques vieilles tables bleues et des chaises en paille avec en dessous du fil de fer tendu , des bidons d' huile d' olive vides, peints et reconvertis en pots de fleurs avec des énormes géraniums dedans.
Pétros, une tête ridée, bronzée et bouclée dont on voit la réplique dans bon nombre de musées grecs, un vrai de vrai .
Je suis sûr qu' en imagination, ma description vous est connue. Sur son mur extérieur, une planchette avec ses tarifs et un petit dessin sur le côté.

J' ai oublié la table du bout avec les papous qui claquent les pions du jacquet à longueur de journée et stoppent seulement pour aspirer bruyamment le dessus de leur café , et tourner la tête pour regarder "la" touriste qui passe ..., et parfois penchent celle ci pour apercevoir le dernier ferry qui se met à quai.

La Grèce des îles quoi, la vraie de vraie , la Grèce éternelle comme l' on dit car je suis persuadé que dans des années, il y aura encore le ferry, les touristes, le jacquet , le café qui dure une heure, et l' ouzo mézzés et la mer et ses mouettes derrière les barques qui rentrent au port .
C'est mon plus grand espoir !


pallikari
Posté le :
03.01.2006 11:38
PM

Νίκαια / Αθήνα - ΕΛΛΑΣ
Hors ligne
Ahlala Christian, quelle chance tu as d'avoir une maison dans les îles! Ce doit être le bonheur total à chaque fois que tu y vas...Parfois, il m'arrive de prendre un moment de repos, de m'allonger, de mettre de la musique de circonstance (Pame na ipno Katerina, Me to stoma yemato filia, Sinefiasmeni kiriaki, etc...), de fermer les yeux et de me projeter dans un rêve que je voudrais sans fin! Dans celui-ci je me vois dans une île non encore gagnée par la frénésie des touristes, où les murs viennent tout justes d'être chaulés, où un parfum d'encens flotte dans l'air mélangé aux senteurs sauvages de la nature, où les gens sont simples et où le temps semble s'être arrêté au profit de l'instant présent. Mon île à moi est baignée par le soleil, elle respire au souffle du meltemi, elle danse au bruit des vagues, elle vit comme une femme qui a besoin de douceur, de caresses et de passion...Je suis amoureux de mon île et elle me le rend bien en me permettant de vivre en harmonie avec elle et ceux qui la peuplent, ces gens simples que je retrouve autour d'un ouzo le soir venu, à la terrasse d'un cafenio sans âge, avec pour vue devant moi des poulpes en train de sécher sur un fil d'étendage et, au loin, un soleil couchant que l'on ne peut se lasser d'admirer tellement il promet des lendemains enchanteurs...Elle est comme çà mon île à moi, l'île de mes rêves, inaccessible et pourtant si proche!
Bon allez, hop, je me réveille, le boulot m'attend! Sto kalo nissaki mou...
Helléniquement...pallikari.
ctywko
Posté le :
03.01.2006 14:32
PM

ronchin - france
Hors ligne
bonjour pallikari
c'est toujours plaisant de te lire car on sent tellement ton amour pour ce pays, amour que je partage....
et en + ce que tu vois dans tes rêves j'y pense aussi tous les jours !! une île(paros pour ma part), une maison blanche et bleue, des cactus des fleurs partout,un atelier de poterie et de mosaique, une piscine, de la musique en fond,mes enfants qui jouent avec des enfants grecs dans le village, un moment de détente en terrasse avec mon mari, un beau village, les parfums de la nature, la mer si bleue, et le soleil...
nous aimerions aussi être intégres par les voisins (comme je pense l'est christi@n par les siens) il ne s'agit pas pour nous de n' être que des etrangers qui ont pris possession d'un espace mais nous voulons être intégrés dans la vie grecque avec us et coutumes tout en gardant notre identité. vivement !
cathy











Répondre au sujet | Messages privés | Retour au forum

Top